Uncategorized

#13 l Anne Bouillon : à la barre contre les violences faites aux femmes

#13 l Anne Bouillon : à la barre contre les violences faites aux femmes

Pour cette interview, Marie retrouve Anne Bouillon, avocate spécialisée dans les violences faites aux femmes, au tribunal de Paris. Elle sort de quatre jours d’audience pendant lesquels elle défendait des mineures étrangères enrôlées de force dans des réseaux de prostitution à leur arrivée en France. Le décor est planté. Mais c’est un décor qui n’a rien de théâtral puisque ce sont bien des faits réels qui sont débattus pendant ces 4 jours. Depuis des années, Anne Bouillon défend les femmes exploitées, les femmes qui ne veulent plus rentrer chez elles par peur des coups, celles qui se laissent entraîner dans des spirales inouïes de violence. Citée aujourd’hui comme la troisième avocate la plus puissante de France, elle prône un exercice féministe, engagé et passionné de son métier et entend faire évoluer les mentalités sur la place des femmes.

De quoi ça parle ? 

Anne Bouillon est une grande féministe. Elle dénonce d’emblée, dans l’interview, la domination masculine qui s’exprime partout dans notre société. Elle raconte d’ailleurs qu’elle a dû se battre pour ne pas être renvoyée à sa condition de femme dans l’exercice de son métier. Elle regrette qu’on la qualifie encore de « pasionaria » après une plaidoirie animée.

« Si on veut changer de société, il faut éduquer nos enfants différemment. Je n’en peux plus des aspirateurs et des dinettes qu’on offre aux filles et des jouets de guerre qu’on offre aux garçons. »

Pour elle, cette domination prend racine dès l’enfance. Ce carcan genré doit sauter. Les violences faites aux femmes résultent de tout ce système de domination. Car chez les hommes violents, tout commence par un besoin de dominer, par quelque moyen que ce soit.

© Thomas Louapre pour La Croix

Dans son cabinet, elle reçoit depuis vingt ans des femmes victimes de violences, de toutes les violences. Des femmes battues sous les yeux de leurs enfants comme des mineures libyennes exploitées par des proxénètes sur les trottoirs parisiens et nantais. Elle veut rappeler aux femmes que le devoir conjugual n’existe pas, que des voies de sortie existent, mais qu’il faut s’organiser et se préparer à parler. Car après des mois voire des années passées à subir des violences, lorsqu’on se décide à porter plainte, on ne peut pas se permettre d’être reçue à la gendarmerie entre deux vols de mobylettes. Il faut s’entourer, et c’est pour cela que le numéro d’urgence du 3919, les CIDFF, le planning familial et les avocats sont là.

Campagne contre les féminicides dans les rues de Paris

Ce qu’elle aime, c’est défendre leurs intérêts et tracer pour elles des perspectives d’avenir. Un exercice qu’elle dit engageant, passionnant, exaltant. Anne nous raconte le vertige qui la saisit à chaque fois qu’elle s’avance à la barre. On aborde également la magie des mots qui, lors de la plaidoirie, l’aident à raconter l’histoire de celles que l’on a longtemps privées de parole, pour leur redonner une dignité.

« Ça fait 20 ans que je fais ce métier, c’est une seconde peau. »

La personne qui l’inspire ? Estelle Robin-You, réalisatrice de films engagés (Les Films du Balibari)

On a aussi parlé de :

Le Chœur des femmes, roman de Martin Winckler qui interroge la relation patient-médecin ;

– Le 3919, numéro d’urgence pour les femmes victimes de violences ;

– Le Planning Familial, mouvement féministe et d’éducation populaire qui milite pour le droit à l’éducation à la sexualité, la contraception, l’avortement, à l’égalité hommes-femmes.

Comment contacter Anne Bouillon ? sur son site www.annebouillon.com (cadre professionnel)

Pour nous soutenir ? Si vous aimez ce podcast, vous pouvez…

– vous abonner à notre chaîne sur l’application de podcasts que vous préférez (on est sur Spotify, Deezer, Podcast Addict, Castbox, Google Podcasts)

– nous mettre 5 étoiles et un commentaire sur l’application Podcasts d’Apple

– en parler autour de vous ! (vive le bouche-à-oreille)

Et si vous avez en tête des personnalités qui s’engagent pour transformer positivement les choses, écrivez-nous et parlons-en ! 

Une réflexion au sujet de « #13 l Anne Bouillon : à la barre contre les violences faites aux femmes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *